LES TYPES DE RISQUES LIÉS AUX EMPLOYÉS QUE VOUS NE POUVEZ PAS VOUS PERMETTRE DE NÉGLIGER

LES TYPES DE RISQUES LIÉS AUX EMPLOYÉS QUE VOUS NE POUVEZ PAS VOUS PERMETTRE DE NÉGLIGER

Tandis que les entreprises développent leurs plans de gestion des risques, il existe certains types de risques liés aux employés qui ne devraient jamais être négligés.

Chaque entreprise sait que le personnel est son atout le plus important. C’est vrai – votre personnel possède les idées, les compétences et l’enthousiasme qui feront de votre entreprise un succès.

Employer du personnel et gérer des équipes amènent aussi des risques sur l’ensemble des activités de l’entreprise. Il n’est pas plaisant de penser que vos propres employés pourraient menacer les intérêts de l’entreprise, mais c’est la réalité de l’environnement de l’entreprise moderne et cela doit faire partie de l’évaluation dans un plan de gestion de risques.

De manière spécifique, il existe deux types de risque d’entreprise qu’il faut considérer quand on pense aux employés.

Le détournement

Sur le lieu de travail, le détournement fait référence à des pertes causées par des actes frauduleux perpétrés par des individus. (Oui, nous parlons bien d’actes criminels).

La triste vérité c’est que, dans de nombreux cas, ces pertes sont causées par des actes malhonnêtes commis par un des employés de l’entreprise. À ce jour, plus de 90 pourcent des entreprises ont été victimes, d’une façon ou d’une autre, d’un vol commis par un de ses employés. Ces activités ont une incidence réelle sur le bénéfice. Les entreprises choisissent encore de considérer ces risques avec une attitude laxiste de « cela ne m’arrivera pas », alors qu’en réalité, ce n’est qu’une question de temps avant que cela ne leur arrive.

Au niveau de la direction, les activités frauduleuses sont difficiles à aborder. À part examiner à la loupe les listes d’inventaires ou agir en se basant sur des rumeurs, il existe peu de manières d’identifier et de lutter contre les vols commis par des employés. La meilleure stratégie est la prévention et la mise en place de procédures et de protections préalables.

Les entreprises doivent se protéger contre ces pertes potentielles, particulièrement parce que les méthodes d’attaque deviennent plus sophistiquées.

Responsabilité liée aux pratiques d’emploi

Les entreprises à succès mettent l’accent sur l’autonomie du personnel et la formation d’équipes. C’est une étape clé pour l’accomplissement de vos objectifs. Cependant, vos pratiques d’emploi peuvent aussi entrainer une vulnérabilité.

Dans chaque industrie, les employés qui sont mécontents, à tort ou à raison, prennent des mesures à l’encontre de leurs employeurs. Les plaintes les plus fréquentes comprennent :

• Licenciement abusif
• Absence de promotion
• Formation inadéquate
• Harcèlement sexuel

Il existe d’autres situations professionnelles qui ont été portées devant les tribunaux. Par exemple, une récente affaire judiciaire présentait une plainte pour « refus d’embauche » pour laquelle un candidat à un emploi qui était convaincu qu’il avait droit à une position particulière a engagé une procédure à l’encontre de l’employeur potentiel pour avoir embauché quelqu’un d’autre.

De manière similaire, les entreprises réalisent maintenant qu’elles sont vulnérables quand elles traitent avec des activités de tiers, ou avec des relations entre employés et des personnes extérieures à l’entreprise. Par exemple, si un coursier visite votre entreprise et il ou elle se sent injustement harcelé(e) par l’un de vos employés, votre entreprise peut devenir la cible d’une plainte pour harcèlement.

Gérer des types de risques liés aux employés

Les entreprises à succès sont construites sur les fondations que représentent leurs employés. Elles investissent en eux, les aident à croître et les encouragent à réussir. Il est difficile de planifier les risques associés aux employés ou aux pratiques d’emploi. Mais ces risques sont réels. L’élément clé est d’être proactif, de comprendre les risques et des prendre des mesures appropriées pour protéger votre organisation.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces types de risques d’entreprise et comment Trisura peut vous aider, contactez-nous dès aujourd’hui.

À votre tour

Votre entreprise a-t-elle déjà rencontré ces types de risques d’entreprise?

Quelles solutions avez-vous mises en place, pour vous y préparer?

GARDER ESPOIR: EXPÉRIENCE COVENANT HOUSE DE TRISURA (PAR MIKE GEORGE)

GARDER ESPOIR: EXPÉRIENCE COVENANT HOUSE DE TRISURA (PAR MIKE GEORGE)

Presque tous les matins, je remonte Bay Street depuis Union Station pour me rendre aux bureaux de Trisura et rencontre en chemin plusieurs sans abris qui dorment sur des grilles ou mendient. Ces âmes moins fortunées font partie du tissu social du centre-ville de Toronto et de chaque grande ville canadienne. Si vous êtes comme moi, peut-être est-ce parce que c’est tellement courant, la plupart du temps, je passe devant eux sans même y penser.

Le problème devient encore plus apparent à seulement quelques rues du quartier financier, et les statistiques indiquent que 10 000 jeunes passent au moins une partie de l’année sans abris et dorment dans les rues de Toronto.

Début novembre, un ami courtier est venu me demander de le sponsoriser pour Sleep Out : The Executive Edition, une expérience unique pour des dirigeants d’entreprise et qui vise à sensibiliser et à récolter des fonds afin de procurer de l’espoir et des opportunités pour les jeunes sans abris grâce à Covenant House en dormant dehors une nuit. Lorsque je me suis renseigné à propos des services exceptionnels et inspirants offerts par Covenant House et de l’impact positif que l’organisation a imprimé sur la vie de milliers de jeunes à travers l’Amérique du Nord, j’ai décidé de faire plus qu’un don; j’ai décidé de dormir moi-même dans la rue.
Le 23 novembre, accompagné de 73 autres bonnes âmes venues de diverses organisations privées et publiques, je me suis allongé dans un sac de couchage sur un morceau de carton dans une allée proche de Covenant House. Bien qu’il ait plu la majeure partie de la nuit, nous avons eu de la chance car la température est restée positive et avons su rester relativement secs grâce au couvert d’un balcon.

Malgré ces avantages (la chaleur du sac de couchage et la force du nombre, dont le chef de la police), j’ai eu beaucoup de mal à dormir. Le bruit de la ville ne s’arrête pas de toute la nuit et est accentué aux petites heures du matin par les sirènes, les crissements de pneus, les cris, les klaxons et les camions-poubelles qui ramassent les ordures. Pendant la nuit, je ne pouvais qu’imaginer la peur et la solitude ressenties par un jeune à la rue, vulnérable.

Heureusement, Covenant House est l’une des organisations qui offrent un refuge sans danger pour les jeunes de la rue. Ils abritent quelque 120 jeunes chaque nuit, en nourrissent 250 tous les jours et disposent de programmes d’intervention de crise, de soins médicaux et d’éducation pour des milliers de jeunes chaque année. Covenant House dirige aussi un programme de réinsertion très efficace qui assiste les jeunes dans la recherche d’un emploi et d’un logement abordable et les aide à contribuer activement à la société.

Pendant l’évènement, nous avons fait la rencontre de certains des jeunes que Covenant House soutient et de la plupart des travailleurs sociaux impliqués. L’âge moyen des jeunes qui ont recours aux services de Covenant House est de 15 ou 16 ans et beaucoup de ces adolescents ont quitté leur foyer défavorisé ou violent. Environ un tiers d’entre eux souffrent de problèmes de santé mentale comme la dépression, l’anxiété et la schizophrénie.

Ils sont souvent sans défense et vulnérables aux gangs, aux proxénètes, à la prostitution et à la toxicomanie. Sans l’aide apportée par des refuges comme Covenant House, leurs chances de « s’en sortir » sont infimes, voire nulles. Et même avec les efforts et le dévouement incroyable des travailleurs sociaux, un des moments le plus poignant, alors que nous visitions le refuge, a été de voir un mémorial de petites colombes avec les noms de dizaines de jeunes qui ont utilisé auparavant les services de Covenant House mais qui sont ensuite morts dans les rues de Toronto au fil des dernières années.

Dans l’ensemble, nos efforts collectifs ont rapporté plus de 750 000 $. Grâce au soutien incroyable de l’équipe de Trisura et de nombre de nos courtiers phénoménaux, j’ai réussi à récolter 23 000 $. L’expérience a été édifiante et très enrichissante et j’ai donc décidé de participer à nouveau cette année et d’emmener quelques amis pour passer la nuit dans la rue!

Si vous êtes intéressé, il n’est pas trop tard pour apporter votre aide et je vous invite à consulter Covenant House sur www.covenanthousetoronto.ca si vous désirez plus d’informations.

Merci encore à tous pour votre soutien généreux.
Bien à vous,
Mike