Par Sara Ametrano

 

Le 30 mars dernier, l’événement très couru (!) #nakedespy a tenu sa septième édition dans la ville de Calgary. Cet événement unique, qui a eu lieu dans le quartier d’Inglewood au centre de la ville, met en scène des participants qui déambulent dans les rues pour sensibiliser les gens aux problèmes physiques et mentaux dont souffrent les hommes. Dans les semaines précédant la tenue de cet événement, les participants ont recueilli des fonds pour le Centre du cancer de la prostate de Calgary. Pour cette année, une somme de plus de 53 000 $ a été amassée.

Pour l’un des nôtres, Jonathan Hope, il s’agissait de sa cinquième participation. Même si la marche est d’une durée de 45 minutes dans la froidure de Calgary (Jonathan se souvient qu’une année, la température était de – 20 degrés C !), il revient d’année en année parce qu’il croit aux valeurs défendues par cet événement.

Tel que rapporté par Cancer de la Prostate Canada, près de 58 Canadiens reçoivent un diagnostic de cancer de la prostate à chaque jour. « Le cancer de la prostate est la première forme de cancer diagnostiquée chez les hommes au Canada, rappelle Jonathan. Si elle est diagnostiquée à un stade précoce, cette forme de cancer peut être traitée. Même si la maladie est à un stade avancé, les traitements peuvent éradiquer les symptômes et prolonger la vie du patient. [#nakedespy] amasse des fonds pour aider l’organisme sans but lucratif de Calgary à accroître la sensibilisation à l’égard de cette maladie et à financer la recherche. »

Cependant, ce n’est pas tout. Le plaisir qu’on éprouve à participer à cet événement exclusivement masculin débute par une brève période de réchauffement. Après quelques exercices de groupe, les hommes se dénudent en ne gardant que leurs sous-vêtements et montrent ensuite de quoi ils sont capables !

Naked Espy 2019 warm-up exercises

Cet événement bon enfant stimule les participants et tout le monde a un plaisir fou à y assister. Comme on ne voit pas souvent des gens déambuler dans les rues avec seulement leurs sous-vêtements et leurs souliers (ce qui est habituellement considéré comme un impair en matière de mode), on observe que même les spectateurs se mettent de la partie en applaudissant les hommes quand ils passent devant eux.

Pour leur part, les entreprises locales du quartier d’Inglewood soutiennent cet événement et ils invitent même les participants à rentrer dans leur commerce. Pour les gens qui ne connaissent pas cet événement, Jonathan éprouve toujours un vif plaisir à voir leurs visages étonnés. « L’expression d’incrédulité qu’on observe sur les visages des gens à chaque année reste toujours mémorable, se réjouit Jonathan. On peut imaginer deux personnes qui ont un premier rendez-vous ou un déjeuner avec des membres de leur famille. Et puis, ils voient alors une centaine d’hommes en sous-vêtements qui paradent dans les restaurants avec des affiches et sous les applaudissements ! ».

Quand la marche se termine, les participants enfilent des vêtements d’une valeur de plus de 1 000 $ et s’amusent lors d’une fête où ils sont tous habillés avec style.

Aux yeux de plusieurs personnes, cette marche ne représente pas seulement une bonne cause à appuyer, mais elle constitue également une occasion privilégiée de réseauter et de rencontrer des gens intéressants. Quand on y songe, il est bien plus facile de nouer des amitiés quand tout le monde exprime ainsi sa vérité nue !