SOLUTIONS D’ASSURANCES SPÉCIALISÉES

EXTORSION, ENLÈVEMENTS ET DEMANDES DE RANÇON

DE QUOI S'AGIT-IL?

L’assurance contre l’extorsion, les enlèvements et les demandes de rançon s’applique quand une personne est menacée par des criminels qui tiennent à se procurer des secrets industriels, à faire des gestes d’éclat de nature sociopolitique ou à soutirer de l’argent. On estime qu’entre 8 000 et 10 000 personnes sont enlevées dans le monde à chaque année (source : réseau CNN). Quand un tel événement survient, l’assurance contre l’extorsion, les enlèvements et les demandes de rançon permet de déployer une équipe d’intervention d’urgence qui est entraînée précisément pour répondre à ces situations complexes et traumatisantes. Le mandat de cette équipe est très clair : faire tout ce qui est en son pouvoir pour rapatrier la victime de façon sécuritaire, en communiquant de manière professionnelle avec les ravisseurs afin de négocier le montant d’une rançon et de faire libérer la personne enlevée sans incident.

POURQUOI CHOISIR TRISURA?

Trisura s’est associée à des chefs de file dans le domaine de l’assurance pour offrir une couverture aux entreprises canadiennes qui exercent des activités commerciales dans des territoires où cette menace est toujours présente. Nos produits sont souscrits avec l’aide de la société d’assurance Sutton Special Risk — un chef de file dans cette classe d’affaire — qui évolue dans le secteur de l’assurance contre l’extorsion, les enlèvements et les demandes de rançon depuis plus de 30 ans. Advenant qu’une telle situation se présente, nos clients auront droit à une assistance d’urgence 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 qui sera offerte par Control Risks Group. Depuis les années 70, ce groupe aide des entreprises ainsi que leurs employés et leurs familles en négociant la libération d’otages dans des circonstances souvent effrayantes. Les experts de Control Risks Group ont offert leur soutien, leurs conseils et leur expertise, en misant sur leur longue expérience en la matière, dans plus de 1 000 situations d’urgence à travers le monde.

PROTECTIONS

Principaux éléments de la couverture

  • Remise de rançons
  • Rançons perdues durant des déplacements
  • Honoraires et frais de Control Risks Group (aucune limite)
  • Frais additionnels divers, y compris le repos et la réadaptation
  • Pertes financières personnelles
  • Responsabilité légale
  • Blessure accidentelle
  • Définition sur mesure du mot ‘assuré’ afin de répondre aux besoins particuliers de la partie assurée

Couvertures supplémentaires disponibles Outre notre police d’assurance contre l’extorsion, les enlèvements et les demandes de rançon qui est des plus complètes, nous offrons aussi les extensions de garantie suivantes :

  • Extension en matière de rapatriement d’urgence de personnes détenues à des fins politiques et réinstallation de ces personnes
  • Extension pour perte de revenus
  • Extension relative à un virus informatique — entraînant une perte d’exploitation

Éventualités spéciales —
Assurance contre l’extorsion, les enlèvements et les demandes de rançon

Dans une situation d’enlèvement, de détention ou d’extorsion, qui est couverte par la police d’assurance, vos clients auront droit aux services offerts par Control Risks Group, comme prévu dans leur police d’assurance. Les dépenses associées à ces services sont en sus de la limite de garantie prévue dans la police.

Risques ciblés

Nous souscrivons tous les risques sur une base individuelle en prenant en considération les caractéristiques du risque propres à chaque demandeur.

Primes prescrites minimales

Il n’existe aucun seuil à cet égard. Le montant des primes repose sur les destinations où les personnes voyagent, sur le nombre d’employés et la fréquence des voyages.

Classes

Nous employons notre expertise en matière de souscription pour toute classe d’affaire, à savoir les sociétés publiques, privées et sans but lucratif de même que les personnes individuelles, et ce, afin de trouver la solution qui correspondra le mieux aux besoins des clients.

CINQ CHOSES À RETENIR AU SUJET DE L'ASSURANCE CONTRE L'EXTORSION, LES ENLÈVEMENTS ET LES DEMANDES DE RANÇON

1. Malgré la mondialisation de l’économie, le monde reste un endroit dangereux pour les gens d’affaires occidentaux.

Même les PME font maintenant des affaires bien au-delà des frontières canadiennes, ce qui veut dire que leurs employés peuvent se retrouver un peu partout sur la planète. On est en droit d’être inquiet quand on constate qu’au sein de certaines des économies émergentes les plus dynamiques dans le monde, on retrouve aussi un nombre très élevé de situations d’extorsion et d’enlèvements. Ainsi, le Mexique dénombre au bas mot 500 enlèvements par mois pendant que la Russie (et les anciens pays satellites soviétiques) se retrouvent tout près en deuxième place. En fait, la plupart des pays d’Amérique centrale et du Sud de même que de nombreux pays d’Europe de l’Est et d’Asie deviennent de plus en plus des endroits très dangereux pour vivre et travailler.

2. Les montants des rançons sont devenus énormes.

Il n’est pas étonnant de constater que les entreprises n’apprécient guère de divulguer les sommes d’argent qu’elles ont déboursées pour rapatrier leurs employés et leurs familles en toute sécurité. En revanche, nous savons que les demandes de rançons pouvant s’élever jusqu’à 25 millions $ sont devenues monnaie courante. Les chiffres de Control Risks Group montrent que les ravisseurs sont disposés à négocier un montant plus bas et que ces sommes s’élèvent en moyenne à 1,8 million $. Une exception notable : la Russie où les ravisseurs ne dérogent habituellement pas de leurs demandes initiales.

3. L’enlèvement d’enfants est une affaire très lucrative.

On ne doit pas être surpris que les ravisseurs aient constaté que beaucoup de gens sont disposés à payer des sommes plus importantes pour faire libérer des enfants. On estime d’ailleurs que près de 80 % des victimes d’enlèvements ont moins de 18 ans.

4. Le terrorisme par Internet est en hausse.

À l’ère d’Internet, l’extorsion est devenue une menace sérieuse pour les entreprises exerçant leurs activités sur le Web. Un programmeur perspicace peut geler un site Web, peu importe où celui-ci est hébergé, en se livrant à des attaques par déni de service (DDoS, en anglais) qui le rendront inopérant. Par la suite, ces pirates informatiques exigent des rançons pour faire cesser ces attaques. Ils utilisent aussi une armée de soldats (« bots ») pour infecter des milliers d’ordinateurs personnels, les transformant ainsi en esclaves du pirate informatique. Dans la majorité des cas, il n’existe aucun moyen de faire cesser ces attaques, à moins de payer la rançon exigée.

5. La plupart des victimes assurées survivent.

La bonne nouvelle, c’est qu’une personne enlevée qui dispose d’une couverture d’assurance et des services voulus offerts par des professionnels survivra probablement à cette épreuve. Dans la plupart des cas, ces criminels ne souhaitent qu’une chose : de l’argent. Et s’il est possible de leur donner ce qu’ils veulent, tout le monde s’en sortira indemne. En fait, seulement 2 % des personnes enlevées sont tuées quand des négociateurs d’expérience interviennent — et une majorité de ces personnes sont tuées au moment de leur enlèvement.